The Color Line

Share Button

Bonjour à tous,

Il y a environ un mois, j’ai été invitée à l’exposition The Color line au Musée du Quai Branly, consacrée aux artistes africains-américains et à la ségrégation.

L’expression The Color Line, utilisée pour la première fois par le leader noir Frédéric Douglass, désigne la ségrégation des Noirs apparue aux États-Unis aux lendemain de la guerre de Sécession.  En effet, dès 1865, la société américaine est parcourue par une véritable ligne de couleur, qui donnera naissance à un siècle de ségrégation et de démarcation raciale.

Pourtant, avec l’abolition de l’esclavage, le peuple Noir regagne espoir et rêve d’un monde meilleur, lors d’une période appelée « Reconstruction », qui s’essouffle rapidement dès 1877 avec notamment l’émergence du Ku Klux Klan et de la doctrine « separate but equal ». Des lois autorisant la ségrégation sont instaurées, tout est bon pour justifier le statut séparé des Noirs. Ce n’est qu’en 1964 après de longues années de lutte que la signature du célèbre Civil Act Rights mettra officiellement fin à la ségrégation aux États-Unis.

The Color Line

L’exposition The Color Line revient donc sur cette période sombre des États-Unis à travers 213 œuvres et pas moins de 400 documents originaux, mettant en scène l’oppression du peuple Noir de manière chronologique, et du point de vue de la création artistique.

Dès l’arrivée, nous sommes d’emblée accueillis par un imposant drapeau américain revisité, le African-American flag, habituellement exposé au MoMA et qui annonce la couleur : le noir représente le peuple africain, le rouge le sang, et le vert la richesse de la terre africaine.

The Color Line

African American flag, David Hammons, 1920 (Crédit photo : MoMA)

Ensuite, une enfilade de 14 sections différentes retraçant la ségrégation jusqu’à aujourd’hui, sur diverses thématiques : les vaudevilles et minstrels, le sport, la seconde guerre mondiale, les lynchages, puis les civil rights, le discours de Marthin Luther King, la lutte des Black Panthers…

The Color Line

Affiche originale de 1969

Daniel Soutif, commissaire de l’exposition The Color Line et critique d’art, nous explique qu’il a préféré éviter la documentation inutile pour insister sur la visibilité des œuvres. La richesse et la diversité des œuvres exposées est effectivement impressionnante.

Des tableaux et sculptures d’artistes africains-américains, des couvertures de magazines et coupures de presse originales, des photos d’époque, des vidéos et des œuvres plus contemporaines sont ainsi exposées dans le but de rendre hommage aux artistes et libres-penseurs qui ont œuvré pendant plus d’un siècle afin d’estomper cette démarcation raciale.

The Color Line

The American Collection # & : We Came to America, Faith Ringgold, 1997

Malheureusement, les récents évènements racistes qui ont eu lieu à travers les États-Unis la semaine dernière, au lendemain de l’élection de Donald Trump, nous montrent que les droits des Noirs ne sont toujours pas complètement acquis aujourd’hui…

Une exposition très enrichissante que je vous conseille fortement, y compris avec vos enfants, un parcours éducatif adapté étant prévu pour eux.

Un grand merci à Alambret Com, au Musée du Quai Branly et à Daniel Soutif pour cette visite passionnante.

The Color Line. Les artistes africains-américains et le ségrégation
Du 4 octobre 2016 au 15 janvier 2017
Musée du Quai Branly – Jacques Chirac
Quai Branly 75007 M° Alma
Plein tarif : 10 €

 

 

The Color Line

Affiches originales de vaudevilles et minstrels

The Color Line

The Color Line
The Color Line
Share Button

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *