La galerie Louis Vuitton à Asnières

Share Button

Bonjour à tous,

J’espère que vous allez bien.

Sur les conseils de la blogueuse Deedee (oui, encore elle !), j’ai visité en fin d’année dernière le site historique de la Maison Louis Vuitton à Asnières sur Seine.

J’avais comme beaucoup adoré la rétrospective consacrée à la marque il y a deux ans au Grand Palais !

J’ai joué à la bonne élève durant la visite, voici donc l’histoire de ce joli endroit caché en plein coeur de la ville.

Louis Vuitton

1/ La Maison

La Maison Louis Vuitton a été fondée en 1854 par son créateur éponyme, rue Capucine. Le prix du mètre carré augmentant à Paris, le site déménage ses ateliers à Asnières sur Seine en 1859, rue du Congrès. Depuis, cette rue a été renommée rue Louis Vuitton !

La maison en elle-même date de la fin du 19ème siècle. Elle sert aujourd’hui principalement d’outil de communication à la marque.

Louis Vuitton

La salon d’origine de la maison familiale

Elle a été remeublée avec des éléments nouveaux et anciens, dans un style bourgeois.

La plus belle pièce est sans conteste le salon, que la famille Vuitton a choisi de garder en l’état. Le décor est 100% Art Nouveau, très japonisant – et cela va sans dire assez chargé !

2/ Les ateliers

Louis vuitton

Les ateliers sont visibles depuis le joli jardin extérieur, mais ne sont malheureusement ouverts à la visite qu’à de rares occasions telles les Journées Particulières LVMH. Tenez vous prêts : les prochaines auront lieu les 12, 13 et 14 octobre 2018 !

L’atelier d’Asnières est en charge de la fabrication des commandes spéciales. Cela comprend toute la partie rigide – les malles – ainsi que les sacs à main depuis la deuxième moitié du 20ème siècle.

Louis Vuitton

C’est donc ici que sont produits à la main tous les sacs des défilés, la haute maroquinerie, et les modèles Twist et Capucine dans des peaux nobles et exotiques telles le lézard, galuchat, autruche ou encore python.

3/ La galerie

La galerie ouvre en 2011 afin d’accueillir les visiteurs au sein de la Maison Louis Vuitton.

On y retrouve énormément d’objets d’archives  liés au voyage, fonction première de la bagagerie Louis Vuitton.

Louis Vuitton

Quand Louis Vuitton se lance dans la bagagerie, les malles traditionnelles sont faites en bois, sur lequel sont tendues des parties en cuir. Le cuir n’étant pas imperméable et assez lourd, il communique s’il est mal tanné des odeurs désagréables au contenu de la malle, et peut déteindre….

Louis Vuitton
A l’époque, les dames emportent avec elles toilettes et chapeaux en quantité délirantes lors de leurs voyages (à côté, mes sacs de week-end font pâle figure !) Pour des raisons pratiques, le bagage doit donc être léger et étanche.

Louis Vuitton

« T’as de belles plumes tu sais ! »

L’idée de Louis Vuitton : remplacer le cuir par une toile. La première version n’est pas très esthétique, mais c’est une révolution ! La première toile déposée par LV s’appellera le gris Trianon.

Louis Vuitton

Le nécessaire à toilette est quant à lui calculé au centimètre près pour permettre un maximum d’espaces nécessaires via un système ingénieux d’accordéon.
Os, ivoire, écaille, argent, ébène, calligraphie et initiales de son choix, garniture …
La malle est déjà personnalisable sur mesure.

Comble de l’ingéniosité, la malle de voyageur en bois recouverte de structures métalliques garnies de répulsif (canfre) pour faire fuire les petites bêtes !

Louis Vuitton

Fort de son succès, Louis Vuitton crée la toile damier pour éviter copies puis la toile monogramme en 1876.
Détail qui peut nous sembler fou aujourd’hui, le monogramme LV met longtemps à être accepté par les clients : pourquoi donc avoir les initiales de quelqu’un d’autre sur leur sac ! ?

Louis Vuitton

« Si tu n’as pas ta malle de voiture siglée Louis Vuitton, tu as râté ta vie »

A l’époque, aucun bagage spécifique n’existe pour la voiture, les voyageurs utilisent de simples malles en osier. Louis Vuitton décide alors d’en créer.
De manière logique, LV s’associe aux grands rallyes et expéditions Citroën. Tous les bagages utilisés par les coureurs sont donc des Louis Vuitton, ce qui ne fait qu’accroître la notoriété de la marque !

Louis Vuitton

Dans la partie supérieure du musée, on ouvre grand ses yeux – et l’on a de plus en plus de mal à suivre ce que nous raconte la guide, tant les pièces exposées sont grandioses ! Pièces unique de Haute Couture, robes et couvres-chefs en plumes, accessoires, maroquinerie, divins souliers …. LE paradis pour toute fan de mode !

Louis Vuitton

Tentez donc votre chance, la galerie organise souvent ce genre de visite, et elle est gratuite !

Réservations à surveiller pour 2018

A bon entendeur 🙂

Clotilde

clotilde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *